L’étape du tour
Article mis en ligne le 9 septembre 2013
par Yves LE ROY
Imprimer logo imprimer

Annecy-Annecy, l’étape du Tour de France a été courue par les professionnels le 20 Juillet. Sur le même parcours était organisée une cyclosportive le dimanche 7. Sur ce parcours impressionnant : 3600 m de dénivelée positive pour 128 km, 6 cols avec pour final la montée du Semnoz (11km avec une pente moyenne de 8,3 %).

4 membres du club se sont élancés parmi les 11 475 participants venus d’une cinquantaine de pays. Jean-Pierre BOZEC qui s’est classé 583e (73e dans sa catégorie) avec un temps de 5h15, Christophe PARIS 2195e en 5h58), Denis KERAUTRET (4 603e en 6h46) et l’inusable Alain GUEGUEN 6887e en 7h31) ont réussi la performance de rallier l’arrivée car avec la chaleur plus de 1800 participants ont abandonné. Il est vrai que nos 4 compétiteurs s’étaient préparés sur place la semaine pécédente.
Voici ce que nous en dit Alain GUEGUEN :« Le mardi pour la mise en jambe périple à trois par Les Aravis, La Croix Fry et Saint Jean de Sixt où nous étions.
Le mercredi comme il pleuvait nous sommes allés reconnaitre l’étape en voiture,
Pas facile de se repérer, le circuit n’étais pas encore fléché. Je me suis demandé ou j’avais mis les pieds. C’était vraiment impressionnant en voiture.
Le jeudi à vélo cette fois avec Jean-Pierre qui nous avait rejoints, départ d’Annecy, les motos devant (Jean-Pierre et Christophe). Denis m’a attendu. Personnellement
j’ai calé à 5km du sommet, Denis à 4 km, Christophe s’est arraché pour aller trinquer avec Jean-Pierre (une petite bière l’attendait).
Nous avons appris une chose : il fallait boire au moins 5 à 6 bidons.
Le samedi dernière sortie au Col de La Colombière et retour par beau temps : c’est d’une beauté rare. Nous étions prêts pour le lendemain.
Levés à 4h30 le dimanche, nous étions tous un peu tendus. Quel spectacle un tel peloton ! Ma crainte c’était la canicule. Je me suis arrêté une bonne demi heure en haut du Revard pour me réhydrater sinon je passais à la trappe. J’ai pu de la sorte assisté au grand spectacle de la montée du Semnoz. Le journal local à rapporté que çà ressemblait plus à Saint Jacques de Compostelle qu’à une course de vélos, la moitié montait à pied.
L’essentiel était de finir. C’était notre bonheur. »

Dans la même rubrique

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce squelette puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2013-2019 © Cyclo Club BRIEC Pays Glazik - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.71.12